web analytics

La sécurité du revenu de nos aînés

01 octobre 2014 | PAR: Résidence Villa Ste-Rose

photo-site-web-001-source-257

La fameuse liberté 55! Vous vous souvenez, du temps où les taux d'intérêt étaient élevés, on nous promettait d'adhérer à ce programme de je ne sais plus trop quelle compagnie d'assurance? Si oui, vous n'êtes plus si jeune! Une retraite dorée à 55 ans et encore plusieurs belles années devant nous pour profiter de la vie avec nos petits-enfants, voyager sans se soucier de ce qu’aura l'air notre compte de banque. Et bien qu'en est-il? On est loin de là, n'est-ce pas?

Le 1er octobre est la journée internationale des personnes âgées et dans le cadre de cette journée, où l'on souligne les différentes situations dans lesquelles vivent nos aînés dans le monde, je voulais dresser un portrait de la situation des prestations de retraite auxquelles nos gens du troisième âge ont accès.

Saviez-vous que près d'une personne sur deux, dans le monde, qui est à l'âge de la retraite, n'a aucune pension? Saviez-vous aussi qu'une bonne partie des autres n’en reçoivent pas assez pour vivre? Le tout dans un contexte où la moyenne d'âge de la population ne cesse d'augmenter et l'espérance de vie est de plus en plus élevée.

La majorité des personnes âgées n’ont aucune sécurité de revenu

En effet, une étude très récente démontre que 48% des gens qui ont passé l'âge de la retraite n'ont aucun revenu sur lequel ils peuvent compter. De plus, une bonne partie des 52 % restants reçoit des prestations qui leur sont insuffisantes pour vivre. C'est l'OIT, l'Organisation internationale du travail, qui présente les résultats d'une étude dont le constat est plus qu'alarmant. On y mentionne que la majorité des personnes âgées, hommes et femmes, n'ont aucune sécurité de revenu, ni possibilité de prendre leur retraite et doivent continuer à travailler autant qu'elles le peuvent souvent dans des conditions précaires, avec de faibles rémunérations.

Toujours selon cette étude, en 2050, le nombre de personnes de plus de 65 ans aura triplé dans le monde et les trois quarts de ces personnes vivront dans des pays en développement. On remarque aussi qu'il y a un écart majeur entre les économies occidentales, avec des systèmes de retraite assis sur des cotisations sociales, et les pays en développement, avec des taux d'emploi qui ne permettent pas le financement de prestation.

Le projet de loi 3 contribuerait à l’appauvrissement de nos aînés

Dans le même sujet de discussion, on ne peut passer sous silence tout ce qui ce passe au Québec avec le fameux projet de loi 3 qui fait tant jaser les employés municipaux. Mais il n'y a pas que ceux-ci qui réagissent, la FADOQ, Fédération de l'âge d'or du Québec, croit que la réforme proposée par le gouvernement du Québec contribuerait à l'appauvrissement des aînés de par le retrait de l'indexation des retraites. Toujours selon la FADOQ, depuis les dix dernières années, les retraités ont perdu environ 50 % de leur pouvoir d'achat et la situation semble se dégrader en raison de l'augmentation des différentes taxes et tarifs.

Donc, morale de cette histoire, s'il y en a une, soyons prêts pour notre retraite. Il existe une foule de ressources sur le net où l'on peut puiser de l'information. Soyez vigilants, par contre. Il y a aussi votre institution bancaire qui peut vous aider à planifier et dans la plupart des cas, les services sont gratuits.

Bonne préparation!

http://www.ilo.org/global/about-the-ilo/newsroom/news/WCMS_310251/lang--fr/index.htm
http://www.fadoq.ca/docs/documents/defensedesdroits/memoiresetavis/2014/memoire_pl3_final.pdf

Dans Dans les médias


Archives
Souscrire via RSS